Sélection de la langue

Recherche

Développez vos activités commerciales en ligne

À l'ère du numérique, les entreprises destinées aux consommateurs doivent se tourner vers le commerce électronique si elles veulent rester compétitives. Les entreprises qui adoptent des technologies numériques peuvent plus efficacement servir leurs clients et en attirer de nouveaux.

Les subventions pour Développez vos activités commerciales en ligne vont aider jusqu'à 90 000 petites entreprises à tirer profit du commerce électronique.

Les entreprises admissibles recevront une microsubvention maximale de 2 400 $ pour alléger les coûts liés à l'adoption de technologies numériques. Les subventions seront offertes par l'entremise de fournisseurs de services locaux et régionaux dans l'ensemble du Canada. Le processus de demande aux fournisseurs de service est maintenant fermé. Ces fournisseurs soutiendront aussi un réseau de conseillers en commerce électronique qui prodigueront des conseils et aideront les petites entreprises à se tourner vers le commerce en ligne.

Ministère parrain :
Innovation, Sciences et Développement économique Canada

Mécanisme de financement :
Microsubvention

Pour soumettre une demande

Étape 1 : Utilisez l'outil d'évaluation pour vous assurer que votre entreprise est admissible et correspond aux critères des subventions pour Développez vos activités commerciales en ligne.

Étape 2 : Lisez attentivement les critères d'admissibilité pour vous assurer que votre entreprise répond à tous les critères avant de soumettre une demande.

Étape 3 : Votre entreprise sera dirigée vers des fournisseurs de services locaux de votre province ou région pour obtenir plus de renseignements sur les démarches à suivre pour présenter une demande de subvention.

Étape 4 : Votre fournisseur de services s'assurera que votre entreprise répond aux critères d'admissibilité.

Entamez le processus de demande dès maintenant

Admissibilité

Pour soumettre une demande, les petites entreprises doivent satisfaire à tous les critères suivants :

  • être une entreprise à but lucratif (cela inclut les entreprises sociales à but lucratif et les coopératives);
  • être enregistrée ou incorporée;
  • être destinée aux consommateurs;
  • être accessible aux clients ou fournir des services en personne aux clients;
  • compter au moins un employé;
  • s'engager à maintenir la stratégie d'adoption du numérique pendant six mois après l'intervention;
  • consentir à participer à des enquêtes de suivi, à ce que ses informations soient envoyées au gouvernement du Canada (ISDE et Statistique Canada) et à ce que le nom de son entreprise soit publié comme bénéficiaire du financement.

Les petites entreprises inadmissibles sont les suivantes :

  • les chaînes d'entreprises, les franchises ou les organismes de bienfaisance enregistrés;
  • les représentants de sociétés de commercialisation à paliers multiples;
  • les sociétés de courtage immobilier.

Coûts admissibles et inadmissibles

Coûts admissibles* comprennent, mais sans s'y limiter :

  • Les coûts liés à la mise en œuvre d'un plan de commerce électronique numérique (p. ex. : outils de réservation en ligne, système de commande en ligne, paiements électroniques);
  • Les coûts liés à l'optimisation du moteur de recherche du site Web;
  • Les coûts liés à l'installation d'une plateforme de commerce électronique (y compris les frais et les coûts d'abonnement);
  • Les coûts des solutions du service de soutien pour soutenir une stratégie de commerce électronique;
  • Les coûts de la publicité dans les médias sociaux;
    • Remarque : le plan ne peut pas être strictement de la publicité dans les médias sociaux, il doit être lié au plan de mise en œuvre global du commerce électronique, et non un élément autonome.
  • Les coûts de la création des bases de données clients;
  • L'embauche d'un conseiller ou d'une agence pour mettre en œuvre des initiatives de marketing numérique liées à votre boutique en ligne;
  • L'élaboration d'un nouveau site Web de commerce électronique;
  • La mise à niveau du site de commerce électronique existant pour y ajouter des fonctionnalités (p. ex., nouvelles extensions ou nouvelles fonctionnalités);
    • Veuillez noter que la refonte d'un site existant n'est pas admissible.
  • Les logiciels de commerce électronique, notamment :
    • Logiciels pour suivre et gérer l'inventaire des produits, ainsi que pour exécuter et expédier les commandes,
    • Logiciels pour bases de données de produits,
    • Logiciels pour suivre les ventes, commercialiser auprès des clients, offrir des rabais, maintenir un programme de fidélisation,
    • Logiciels pour simplifier le marketing,
    • Logiciels ou certifications de cybersécurité.
  • Le matériel et logiciels d'accompagnement jusqu'à 20 % du montant total de la subvention.
    • Pour ce qui est de la couverture limitée des logiciels, il s'agirait de tout logiciel acheté avec l'équipement nécessaire pour soutenir une stratégie de commerce électronique. Par exemple, si une petite entreprise achète un nouveau système intégré de point de vente (PDV) qui coûte 1300 $ (y compris les logiciels), le PCAN couvrira 20 % ou 260 $.

* Veuillez noter que tous les coûts admissibles doivent être directement liés à la vente de biens et de services en ligne (c.-à-d. réservation en ligne, commande en ligne ou fonction de robot de clavardage sur le site Web), et vous devrez clairement l'indiquer dans votre demande.

Les coûts inadmissibles comprennent, sans s'y limiter :

  • Les coûts liés à la connectivité;
  • Les coûts liés à l'expédition de marchandises achetées sur une plateforme de commerce électronique;
  • Les achats effectués avant l'approbation de la subvention;
  • Le renouvellement des services numériques tels que le nom de domaine, l'abonnement aux logiciels, etc.;
    • Cela comprend les abonnements existants au commerce électronique.
  • L'affichage et impression;
  • La refonte et nouvelle image de marque du logo;
  • Le salaire du propriétaire de l'entreprise ou salaire actuel de l'employé pour l'exécution du projet;
  • Les coûts d'achat de terrains, de bâtiments ou de véhicules;
  • Les coûts des actifs incorporels tels qu'un achalandage, qu'ils soient capitalisés ou passés en charges;
  • Les charges de dépréciation ou d'amortissement;
  • L'intérêts sur le capital investi, les obligations ou les débentures;
  • L'escompte sur obligations;
  • Les versements mensuels de prêts hypothécaires ou de loyers;
  • Le refinancement d'une dette existante;
  • Les pertes sur placements, créances irrécouvrables et toutes autres dettes;
  • Les amendes ou pénalités;
  • Les coûts liés aux litiges;
  • Les honoraires des administrateurs, y compris les paiements à tout membre ou dirigeant du conseil d'administration du bénéficiaire;
  • Les coûts d'opportunité;
  • Les frais d'accueil et de divertissement;
  • Les frais de franchise et/ou frais de licence de franchise;
  • Les frais de lobbyiste;
  • Les nouvelles dépenses en capital;
  • Les frais de consultation pour la soumission d'une demande PCAN ou tout coût non lié à l'acquisition ou à la mise en place d'une solution technologique.

Conseillers en commerce électronique

Les conseillers en commerce électronique aideront les petites entreprises locales à évaluer leurs besoins numériques, à élaborer leur stratégie de commerce électronique et à mettre en place leurs nouvelles technologies numériques.

Les conseillers en commerce électronique admissibles doivent faire partie de l'une des catégories suivantes :

  • Les personnes qui ont obtenu un diplôme d'études secondaires et qui prévoient poursuivre des études au niveau postsecondaire;
  • Les personnes actuellement inscrits à un programme d'études postsecondaires;
  • Les personnes ayant récemment obtenu un diplôme d'un établissement d'enseignement postsecondaire.

Les conseillers recevront de la formation de la part de leur fournisseur de services, notamment pour :

  • comprendre la subvention Développez vos activités commerciales en ligne;
  • se familiariser avec les diverses solutions de commerce électronique et les outils connexes;
  • comprendre les fondements de la cybersécurité;
  • parfaire leurs compétences en communication;
  • pouvoir déterminer les besoins et les valeurs de l'entreprise.

Avez-vous trouvé ce que vous cherchiez?

Qu'est-ce qui n'allait pas?

Vous ne recevrez aucune réponse. Les numéros de téléphone et les adresses électroniques seront supprimés.
Maximum de 300 caractères

Merci de vos commentaires

Date de modification :